Articles

Siem Reap-Denpasar 2008.11.16

Ce matin, il s'en fallut de peu pour que nous passions tout droit. Heureusement le taxi lui nous attendait a la porte de l'hôtel a 7h00 précise. Le garçon de la réception a du gravir trois étages pour nous dire que c'était l'heure de partir pour l'aéroport. Un dernier coup d'oeil a cette magnifique architecture d'inspiration khmère, temps que nous aurions du employer a prendre un petit déjeuner. Aucun service a bord de l'avion, nous avons du attendre deux heures et demie plus tard a Kuala Lumpur pour manger un petit quelque chose signé McDonald avant de reprendre l'avion pour Bali.

Louise Bérubé
www.louiseberube.com

Siem Reap 2008.11.15

Déjà notre dernière journées au Cambodge. Quelques derniers achats et un dîner a une terrasse dans le vieux marche, d'un couscous que nous trouvons peu épices en comparaison de certains repas de la semaine.


Louise Bérubé
www.louiseberube.com

Siem Reap 2008.11.14

Siem Reap possède un très beau musée, présentation soignée des artefacts en contexte par des séquences vidéo. Ce fut une bonne façon de compléter nos visites de temples et de connaître un peu mieux l'histoire khmer de cette époque. De tout ce que j'ai écrit sur cette visite, je résume ce que j'ai note sur le roi Jayavarman VII la vedette de l'histoire khmère ancienne. On lui doit le complexe d'Angkor Thom construit entre 1181-1218. Il a aussi fait bâtir des résidences pour les pèlerins, les hostels de l'époque, ainsi que des hôpitaux. Parmi les documents de pierres gravées qui ont permis de retraces ces faits, on retrouve une liste de médicaments que devaient posséder ces institutions. N'oubliez pas on est toujours a la fin du XXIIe siècle au Cambodge. Cette liste mentionnait un médicament pour soigner les hémorroïdes. Il semble que les Khmer anciens mangeaient de la nourriture aussi épicée que leurs descendants d'aujourd'hui.


Louise Bérubé
www.louiseberube.com

Siem Reap 2008.11.13

Aujourd'hui nous allons au rendez-vous a l'ecole Artisans d'Angkor pour profiter de leur visite organisée de leur ferme de la soie. Finalement nous ne sommes que trois: une suédoise a la retraite et nous. C'est donc en taxi que nous irons faire cette visite. La ferme est a environ 16 kilomètres de Siem Reap. Sur place un guide nous prend en charge et nous fait tout visiter avec compétence de la feuille du mûrier qui nourrit le vers jusqu'au produit final: ce merveilleux tissus fait a partir du fil de soie. Parmi les particularités cambodgienne de cette industrie, la couleur jaune des cocons est obtenue par une essence particulière de mûrier. Cette façon de faire donner un fil plus résistant. Au retour nous passons devant le IKEA de Siem Reap ……….au grand étonnement de notre suédoise.

Louise Bérubé
www.louiseberube.com
 

Siem Reap 2008.11.12

Nous avions réservé un taxi pour aujourd'hui afin de visiter d'autres temples, un peu plus éloignes entre autres, Banteay Srei rendu célèbre par André Malraux. Bon il n'a pas passé a l'histoire pour cela fort heureusement. Quand a nous,le tarif du taxi avait subitement changé a la hausse, vous vous en doutez bien. Par contre le jeune homme a la réception, nous offre et cela gratuitement, sa soeur comme guide. Elle a la formation de guide mais comme elle étudie le français elle veut profiter de l'occasion de le pratiquer. Son français est approximatif mais que dire de notre combodgien. Alors avec elle, le chauffeur (son ami…) qui parle anglais et Lonely Planet, nous avons passer une très agréable journée en ajoutant la découverte de cinq autres temples en plus de Banteay Srei. Seule ombre a la journée, la pile de ma caméra m'a laissée tomber. Retour a l'hôtel en pleines festivités: en fait depuis lundi, peut-être avant, ici c'est la fête de l'eau. Comme notre terrasse donne sur la rivière Siem Reap ou ont lieu ces activités, nous sommes aux premières loges. Ce soir c'est la pleine lune et le point culminant de cette fête qui comprenait des courses en canots et de feux de Benghal. Pendant presque deux heures, nous avons regardé passer une multitude de  barquettes décorées, porteuses de bougies et emportées par le courant de la rivière. Espérons que le tout est biodégradable…

Louise Bérubé
www.louiseberube.com

Siem Reap 2008.11.11 suite 2

Je peux donc cocher Angkor Wat dans les choses que j'ai a voir ou a faire avant de me réincarner en poisson.


Louise Bérubé
www.louiseberube.com

Siem Reap 2008.11.11 suite 1

Tuk Tuk madame
jour et nuit, de deux
promeneuses a l'affût
 
Le chauffeur du tuk tuk nous a conduit a Angkor Wat, Angkor Thom qui comprend Bayon, Buphaon et le palais impérial ainsi que sa fameuse terrasse aux éléphants: tout un programme avec la chaleur en prime. Nous avons profite de la présence de plusieurs guides français en les suivants a distance: des vrais pro de l'espionage culturel.

Louise Bérubé
www.louiseberube.com
 

Siem Reap 2008.11.11

Ce matin, c'est le départ pour Angkor Wat . Nous y allons en Tuk Tuk et sans guide. Nous n'avons pas trop compris, mais la réception de l'hôtel qui devait se charger de réserver un guide modifiait le prix a la hausse il va sans dire. Nous avons décidé de partir sans guide si ce n'est notre Lonely Planet sur le Cambodge acheté a la bibliothèque de Vancouver pour la modique somme de 50 sous.


Louise Bérubé
www.louiseberube.com

Entre Tokyo et Siem Reap 2008.11.09

Dernier tour de métro a Tokyo pour se rendre à l'aéroport et un clin d'oeil de Obama enfin notre terrasse à Siem Reap.


Louise Bérubé
www.louiseberube.com